Accueil > Tableaux > Rome III/SII

Troubles fonctionnels intestinaux : critères de ROME III

et syndrome de l'intestin irritable (SII)


°°°°°°°°°°°°


Classification de Rome III (2006)

des troubles fonctionnels gastro-intestinaux

(d’après Drossman)

 

A. Troubles fonctionnels gastro-intestinaux

A1. Brûlures fonctionnelles

A2. Douleurs fonctionnelles thoraciques d’origine probablement œsophagienne

A3. Dysphagie fonctionnelle

A4. Globe

B. Troubles fonctionnels gastroduodénaux

B1. Dyspepsie fonctionnelle

B1a. Syndrome de détresse postprandiale

B1b. Syndrome douloureux épigastrique

B2. Eructations fonctionnelles

B2a. Aérophagie

B2b. Eructations excessives non spécifiques

B3. Nausées et vomissements

B3a. Nausées chroniques idiopathiques

B3b. Vomissements fonctionnels

B3c. Syndrome des vomissements cycliques

B4. Syndrome de rumination de l’adulte

C. Troubles fonctionnels intestinaux

C1. Syndrome du côlon irritable

C2. Ballonnements fonctionnels

C3. Constipation fonctionnelle

C4. Diarrhées fonctionnelles

C5. Troubles intestinaux fonctionnels non spécifiques

D. Syndromes douloureux abdominaux fonctionnels

E. Troubles fonctionnels de la vésicule biliaire et du sphincter d’Oddi

E1. Troubles fonctionnels de la vésicule biliaire

E2. Dysfonction biliaire du sphincter d’Oddi

E3. Dysfonction pancréatique du sphincter d’Oddi

F. Troubles fonctionnels anorectaux

F1. Incontinence fonctionnelle des selles

F2. Douleurs fonctionnelles anorectales

F2a. Proctalgie chronique

F2a1. Syndrome du levator ani

F2a2. Douleurs fonctionnelles anorectales non spécifiques

F2b. Proctalgia fugax

F3. Troubles fonctionnels de la défécation

F3a. Défécation dyssynergique

F3b. Propulsion défécatoire inadéquate

G. Troubles fonctionnels chez le nouveau-né et du petit enfant

H. Troubles fonctionnels chez l’enfant et l’adolescent



Le Syndrome de l'intestin irritable (SII)

 

Douleurs ou gêne abdominales durant au moins trois jours par mois au cours des trois derniers mois

Début au moins six mois auparavant avec au minimum deux des signes suivants:

– Amélioration après défécation

– Début avec une modification de la fréquence des selles

- Début avec une modification de la consistance et de l’aspect des selles